Un Érysipèle qu’est-ce que c’est ? Comment le soulager ?

L’érysipèle est une infection cutanée aiguë, assez rare, mais pouvant être douloureuse et entraîner des complications, si elle n’est pas bien traitée dès son apparition.

C’est une infection bactérienne de la peau due à un streptocoque qui touche surtout les adultes de plus de 40 ans ainsi que les personnes âgées. Ce sont surtout les blessures ouvertes telles que les plaies, coupures et égratignures qui font office de «porte d’entrée» à l’érysipèle.

Les principales causes

Les principales causes d’un érysipèle sont le plus souvent :

  • Les blessures ouvertes (chirurgie, ulcère, coupures…)
  • Une mycose
  • Un œdème chronique
  • Une maladie cutanée
  • Une plaie (ouverte suite à une piqûre d’insecte par exemple)

Certaines pathologies peuvent être désignées comme facteurs de risque comme le diabète, l’hypertension artérielle, l’insuffisance cardiaque, l’alcoolisme, le tabagisme, l’immunodépression (affaiblissement du système immunitaire), l’insuffisance veineuse etc.

Les principaux symptômes

Il se manifeste brutalement et généralement en moins de 24h par des plaques brillantes et rougeurs sur les membres inférieurs ainsi que sur le visage. Et il peut apparaître par un énorme gonflement sur la jambe qui devient rouge et douloureuse.

Mais la plupart du temps, les symptômes les plus fréquents sont:

  • Une fièvre élevée (plus de 40°) généralement accompagnée de frissons
  • Des sensations de malaises, de vertiges
  • Une plaque rouge, luisante, chaude, enflée et douloureuse

Lorsque les rougeurs cutanées occasionnent des gonflements et des cloques, l’érysipèle peut-être à un stade avancé que l’on appelle érysipèle bulleux, il a donc différents types d’érysipèle.

Sinon, dans plus de 85% des cas, la maladie touche les membres inférieurs comme les pieds, les chevilles ainsi que les jambes.

Quels sont les traitements à prendre en cas d’érysipèle ?

Il est important de traiter cette infection cutanée le plus rapidement possible et de manière efficace dès son apparition pour éviter des complications comme une surinfection, un abcès cutané ou une septicémie (infection du sang).

Il ne faut pas à hésiter à consulter un médecin dès les premiers symptômes ou à se rendre aux urgences le plus rapidement possible.

Généralement, son diagnostic ne nécessite aucun examen complémentaire en particulier mais une analyse de sang peut être prescrite dans certains cas, afin d’analyser s’il y a une augmentation des globules blancs ou non. Une hospitalisation sera requise lorsque les facteurs de risques sont élevés.

Néanmoins, certains cas peuvent nécessiter un traitement par antibiotiques (pénicilline) prescrit pour une quinzaine de jours et d’autres médicaments peuvent être également prescrits comme du paracétamol ou de l’aspirine. Il est également recommandé de bien se reposer.

Étant une infection bactérienne, l’érysipèle peut être contagieux et se transmettre s’il y a contact avec une plaie ouverte, une coupure, une égratignure etc.

Il y a plusieurs moyens de prévenir l’érysipèle, pour cela, il est important de bien désinfecter les coupures, plaies ou autres «portes d’entrées». D’autant plus qu’il existe des risques de récidive vis-à-vis de cette infection bactérienne.

We will be happy to hear your thoughts

Leave a reply

CPAM 93