Pollution de l’air intérieur : Comment mieux respirer chez soi ?

L’air le plus toxique n’est pas forcément celui que l’on respire dehors.

Selon l’Observatoire de la qualité intérieur, l’air intérieur serait cinq à sept fois plus pollué que l’air extérieur.

Respirer une mauvaise qualité d’air à la longue, peut avoir des effets néfastes sur la santé humaine.

Il faut savoir que les principaux ennemis d’une bonne qualité d’air sont généralement: le tabagisme, les acariens, les moisissures, de nombreux produits d’entretiens (à cause des substances toxiques qu’elles contiennent), les fortes chaleurs, l’humidité etc.

Toutes ces causes de pollutions dans nos logements peuvent provoquer des allergies respiratoires et des maladies respiratoires.

Il est très important de consulter un médecin si vous ressentez des démangeaisons, des maux de têtes, une forte toux, des étourdissements ou des difficultés à respirer car après avoir passé plusieurs années à respirer une mauvaise qualité d’air, cela peut se transformer en maladie chronique des poumons et maladies cardiovasculaires.

Quels sont les solutions pour une meilleure qualité d’air intérieur ?

Les bons gestes et bonnes habitudes à adopter pour un air plus sain sont multiples:

  • Il faut tout d’abord prendre l’habitude d’aérer son intérieur chaque matin et ce, pendant 10 minutes pour renouveler l’air. En été comme en hiver. Il est recommandé de plutôt aérer le matin car certaines villes peuvent atteindre un pic de pollution assez élevé les après-midis. Il faut également ouvrir les fenêtres après avoir utilisé des produits chimiques et après avoir déballé des meubles neufs.
  • Il faut fumer à l’extérieur pour éviter de faire subir le tabagisme passif aux personnes qui vous entourent et pour votre santé aussi.
  • Faites vérifier votre chaudière au moins une fois par an, par un professionnel. Faites également entretenir tous les appareils de types cheminées, équipements d’appoints etc. Cela est très important pour éviter les émissions de monoxyde de carbone et d’en être intoxiqué.
  • Privilégier les produits naturels pour entretenir la maison: à savoir le savon noir, le bicarbonate de soude, le vinaigre blanc, l’huile de coude etc. et préférez l’aspirateur au balai pour nettoyer la poussière.
  • Privilégier les huiles essentielles et diffuseurs aux bougies parfumées, encens et sprays désodorisants.
  • Ne pas hésiter à décorer son logement avec des plantes dépolluantes car elles oxygènent naturellement l’intérieur.
  • Régulièrement dépoussiérer les grilles d’aération permet d’évacuer l’air et l’humidité responsables du développement des moisissures et champignons et pouvant entraîner des maladies respiratoires.
  • Bien alimenté, le corps peut facilement faire face aux effets nocifs des particules fines. C’est pour cela qu’il est important de bien renforcer son système immunitaire en ayant une bonne alimentation et en pratiquant régulièrement une activité physique. Privilégiez les aliments riches en antioxydants tels que les raisins, aubergines, avocats etc.

A partir du moment ou l’humidité et les moisissures se sont déjà installées, il ne faut pas hésiter à faire appel à un professionnel, qui saura vous conseiller sur comment vous en débarrasser et comment avoir une meilleure qualité d’air par la suite.

Il est également possible de faire appel à un spécialiste, pour qu’il puisse venir mesurer la qualité de l’air de votre logement. Vous pouvez aussi vous procurer vous-même un kit d’analyse d’air pour mesurer la qualité de votre air intérieur pendant plusieurs jours et ensuite l’envoyer à un laboratoire ou centre scientifique qui l’analysera avec précision.

We will be happy to hear your thoughts

Leave a reply

CPAM 93