L’adénite mésentérique : Qu’est-ce que c’est ?

L’adénite mésentérique (ou adénolymphite mésentérique) est une maladie inflammatoire des ganglions lymphatiques se trouvant autour du système digestif (ganglions mésentériques).

Cette maladie touche surtout les enfants et les jeunes adultes entre 18 et 25 ans, elle se manifeste rarement chez l’adulte.

Elle fait généralement suite à une infection virale et est parfois liée à une bactérie.

Une maladie peu connue

Cette adénolymphite est une maladie, mais elle n’est pas forcément connue. Elle porte un second nom et ce sont souvent les professionnels de la santé qui ont tendance à l’utiliser à savoir l’adénite mésentérique. Il est important de préciser que les symptômes sont assez classiques, c’est pour cette raison que cette maladie n’est pas toujours évoquée lors d’un premier diagnostic.

  • Les malades ont tendance à souffrir une rhino-pharyngite.
  • La fièvre est souvent au rendez-vous, mais ce n’est pas une obligation, car l’adénite mésentérique n’est pas toujours accompagnée par une hausse de la température.
  • Certains ressentent dans le ventre une douleur conséquente qui est parfois localisée à droite.
  • Le diagnostic n’est pas très facile à réaliser à cause de ces symptômes assez classiques, car les médecins ont tendance à se pencher sur une appendicite.

Par conséquent, lorsque la douleur apparaît au niveau du côté droit, il est préférable d’évoquer les deux situations à savoir l’adénite mésentérique ainsi que l’appendicite. Pour réussir à valider le diagnostic, le médecin a tendance à procéder à une étude précise notamment pour identifier le programme d’une journée comme la pratique sportive. Cette dernière est susceptible d’aggraver les douleurs, il y a parfois des restrictions.

Quelles sont les causes d’une adénite mésentérique ?

Une infection ORL (comme une rhino-pharyngite par exemple) touchant les ganglions lymphatiques ainsi qu’une inflammation du tube digestif en sont souvent à l’origine.

Quels en sont les symptômes ?

Les principaux symptômes d’une adénite mésentérique sont: des troubles digestifs et du transit (comme la constipation par exemple), une forte fièvre, des vomissements ainsi qu’un gonflement et des douleurs abdominales au niveau du bas ventre et le plus souvent à droite, une infection des voies respiratoires, un état général de faiblesse etc.

Elle est souvent confondue avec une crise d’appendicite car les symptômes sont similaires, et le fait que cette infection puisse parfois survenir sans fièvre rend son diagnostic encore plus compliqué, chez les médecins.

C’est pour cela qu’il est important de consulter un médecin dès les premiers signes de maux de ventre afin d’être pris en charge rapidement et d’effectuer des examens pour savoir s’il s’agit bien d’une adénite mésentérique.

Comment traiter une adénolymphite mésentérique ?

Bien que cette pathologie soit assez rare, il n’existe pas encore de traitement en profondeur mais uniquement des traitements pour traiter les symptômes et calmer les douleurs (traitement symptomatique).

Des examens comme un scanner, une radiographie, une échographie abdominale, une imagerie médicale, une appendicectomie, peuvent être pratiqués ainsi qu’une une prise de sang pour la différencier d’une crise d’appendicite.

Sinon le médecin prescrira généralement des médicaments anti-douleurs, à base d’antibiotiques, d’antalgiques et de corticoïdes pour diminuer la fièvre, soulager les douleurs et traiter l’infection.

L’adénolymphite mésentérique traitement consiste à :

  • Prescrire des anti-douleurs
  • Prescrire des médicaments pour diminuer la fièvre

Un enfant ou un jeune adulte qui en souffre peut parfois être hospitalisé pour surveiller l’évolution de l’infection et des symptômes. Et subir une intervention chirurgicale en cas de complications.

Nous serions ravis de connaître votre avis

      Laisser un commentaire

      CPAM 93